Mieux gérer ses déchets de chantier : un engagement à respecter

Mieux gérer ses déchets de chantier : un engagement à respecter

En une seule année d’activité, le secteur du bâtiment engendre plus de 40 millions de tonnes de déchets. Il faut savoir que c’est beaucoup plus que ce que génère l’ensemble des ménages. La santé de la planète devient une réelle préoccupation depuis quelques années. Et les professionnels du BTP devraient faire l’effort de mieux gérer les déchets de leurs chantiers.

Les enjeux de cette meilleure gestion

Il faut savoir qu’une meilleure gestion des déchets de chantier entre aussi dans la politique de transition énergétique de l’État. Par rapport à cela, certains objectifs à atteindre ont été mis en place. Des stratégies efficaces de triage et de recyclage doivent permettre de limiter les conséquences néfastes pour l’environnement que les chantiers ont. De plus, ce serait le moyen de faire certaines économies au niveau de la logistique. Il faut savoir que ce type de pollution peut avoir des conséquences aussi sur la qualité visuelle du chantier. Il est fort désagréable de travailler dans un site saturé par des montagnes d’ordures. Un chantier propre garantit au minimum la santé des employés, mais aussi des habitants aux alentours. Certaines tâches n’en seront que moins pénibles à réaliser et l’envol de poussières sera limité.

Il faut le dire, il existe de nombreux effets négatifs si les déchets d’un chantier ne sont pas gérés efficacement. Et certaines pratiques sont réellement condamnables, notamment l’utilisation des décharges sauvages, le brûlage inopportun, ou encore l’utilisation des fosses à ordures non conformes. Les conséquences environnementales en seront majestueuses (pollution du sol, de l’eau, de l’air, etc.). Par conséquent, il est vivement conseillé aux professionnels du bâtiment de se conformer à ces mesures de régulation que la politique de transition énergétique exige.

Bonnes pratiques et valorisation des déchets

Quels sont les mesures ?

Si les bonnes mesures sont bien appliquées au niveau des travaux de chantier, les déchets générés vont pouvoir être valorisés. En effets, divers restes de matériaux comme les pierres, le clavier ou encore le verre, représentant 65% des déchets, vont pouvoir être réutilisés. Il y a de plus en plus de chemins où ils pourront servir au lieu de les jeter directement à la décharge. La construction de route (chaussée, terrassements, remblais, etc.) est très propice à la récupération de ces derniers. D’un autre côté, plusieurs types de matériaux sont eux recyclables carrément pour une autre vie, pour ne citer que le bois, le plastique ou le carton. Sinon, pour le cas des déchets un peu plus délicats, contenant souvent divers produits chimiques néfastes, il y a bien des professionnels qui peuvent s’en occuper grâce à des solutions innovantes de tri.

Les solutions

Pour pouvoir réaliser les objectifs de bonne gestion et de valorisation, il va falloir que les auteurs des chantiers prennent leurs responsabilités. Et cela commence de la collecte, en passant par le transport jusqu’à leur élimination ou réutilisation. À eux de trouver un moyen efficace pour éviter toute sorte de pollutions. Heureusement, ils peuvent compter sur des prestataires externes pour mettre en place un tri efficace.

Articles Similaires

L’ISO 50001, une opportunité pour les entreprises industrielles

L’ISO 50001, une opportunité pour les entreprises industrielles

Le recyclage du plastique

Le recyclage du plastique

Le problème des combustibles fossiles

Le problème des combustibles fossiles

Le recyclage : un geste simple et écologique

Le recyclage : un geste simple et écologique